Mon grand départ pour le froid

Aujourd’hui je reviens sur le blog après plusieurs semaines d’absence. Cet article ne sera pas comme les autres. J’aimerai vous parler de mon départ pour 6 mois, vous expliquer pourquoi j’ai choisi le pays où je pars et quel tournant cela va avoir dans ma démarche écologique. (Je vous préviens, je pense que l’article va être long, alors on verra qui sont les plus curieux et arriverons à la fin 😉)

Pourquoi je pars ?

Vous ne vous êtes jamais donné de défi ? ou vous ne vous êtes jamais dit « je veux faire ça dans ma vie, sinon je le regretterai » ? Mais si j’en suis sûre ! Eh bien moi, je me suis toujours dit que j’irai vivre pendant plusieurs mois à l’étranger, et bien je viens d’arriver pour réaliser mon défi pendant 6 mois ! 

Aucun défi n’est simple à réaliser. Aujourd’hui (il y a une semaine) quand j’écris cet article, je vous avoue que je suis tiraillée entre l’excitation mais également la peur de partir loin des personnes que j’aime (hello l’hypersensibilité). Mais à partir du moment où on dépasse ses limites raisonnablement, les défis sont toujours réalisables. Il suffit d’y croire. 

Je suis curieuse de connaitre quels sont vos défis, et si vous les avez déjà réalisés ? Ça vous dit qu’on échange ensemble ? 

Pourquoi ce pays ?

Mon choix fut facile, car depuis plus de 2 ans je rêvais d’aller au Danemark. C’est après avoir regardé le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent, que j’ai su que je voulais découvrir plus particulièrement ce pays. Vous ne l’avez pas vu ? C’est un documentaire très intéressant. 

Dans ce documentaire, on y va de nombreuses initiatives danoises afin de faire avancer les démarches écologiques. Vous allez peut-être me dire qu’en France aussi on essaye d’avancer dans ces démarches. En effet, mais malheureusement la France est au ralenti dans ce domaine (contrairement à d’autres domaines où nous sommes en avance). J’ai réellement envie d’aller plus loin que ce que je réalise aujourd’hui et j’ai considéré que le Danemark me permettrait peut-être de le faire. 

Vous allez peut-être mentionner de nombreux points négatifs sur le plan de l’écologie au Danemark, mais sachez que je ne cherche pas la perfection, aujourd’hui il est rare d’en croiser à tous les coins de rues. Mais je cherche un pays qui essaye et qui met en place des initiatives de plus en plus performantes. Alors ce ne sera peut-être pas le miracle que j’attends, utopiste que je suis, mais j’aurai eu le mérite d’essayer d’y trouver ce que je recherche. 

Le point qui me fait le plus rêver est d’être sur une autoroute pour vélo, sous la pluie et le vent, et tout cela dans la nuit 😉 Et oui, les pays du Nord ont moins d’heures de soleil que nous, mais ils ont mis en place des autoroutes pour vélo. C’est le seul pays où vous pouvez voir des embouteillages à vélo ! Chacun ses rêves 😉

Je vous l’ai dit, c’est une vision totalement différente de celle des français et surtout c’est une autre façon de vivre. Alors, je suis impatiente de découvrir ce nouveau quotidien.

Pour y faire quoi ?

Vous vous demandez sans doute pourquoi je pars ? pourquoi 6 mois ? pourquoi maintenant en pleine crise sanitaire mondiale ? Je ne pouvais pas attendre ? Eh bien, dans le cadre de mon Master 2, je dois réaliser un stage de 6 mois. Et bien sûr, têtue comme je suis, j’ai décidé de partir au Danemark pour faire ce stage. Mais comme quoi, le proverbe disant « quand on veut, on peut » a fonctionné pour moi ! 

On m’a souvent dit que j’étais déterminée et persévérante, alors aujourd’hui que c’est une qualité car j’ai obtenu le stage que je voulais à l’endroit où je voulais, pour la durée que je voulais. Beaucoup de « je voulais » me diriez-vous, mais sachez que chaque opportunité a été provoqué 😉.

Alors revenons sur le sujet du stage ! Mon stage va consister à la rédaction et au dépôt de brevets dans plusieurs pays du monde (youpi dit la juriste en moi passionnée par les recherches), sur une invention écologique qui s’inscrit dans une économie circulaire. (je vous l’avais dit qu’ils étaient plus développés en termes d’écologie). Mon désir de découvrir le monde va être également rempli par la découverte des législations de pays des 4 coins du monde ! 

Ce choix de stage a été comme une évidence. Partir au Danemark signifiait travailler dans une entreprise qui me correspond et qui correspond au tournant que j’ai décidé de donner à ma vie depuis 2 ans. 

Dans le livre « le petit manuel de la résistance contemporaine », Cyril Dion explique que cela est important de faire des gestes pour préserver la planète au quotidien, mais il est important d’avoir un métier qui est également engagé dans cette dynamique. Et c’est le choix que j’ai fait en choisissant d’être ingénieur brevet afin d’aider les start-up vertes à développer de belles idées pour qu’on réussisse ensemble à préserver cette si belle planète. 

J’y emmène quoi ?

Si vous me connaissez un petit peu, vous savez que j’adore les vêtements. Même après une énorme réduction de mes achats vestimentaires, j’ai énormément de vêtements (que je garde depuis plusieurs années). Le choix fut difficile pour n’emmener que le nécessaire. Mais partir dans le froid pendant 6 mois, ça prend de la place. Et puis mon amour pour les pulls et les vêtements d’hiver ne m’a pas aidé. Alors j’ai décidé d’emmener tous les vêtements que j’ai l’habitude de mettre en hiver, et supprimer les vêtements que je trouve beau mais qui reste dans mon dressing hiver après hiver. Cela permet également de faire un bon tri ! 

Il a fallut que j’investisse dans les chaussettes épaisses (avec des petits dessins de ski). Ils ne vont pas être déçus de la classe à la française au bureau 😉 Mais justement, c’est là où on comprend que les belles chaussettes à paillettes, qui polluent énormément lors de leur production, ne sont vraiment pas destinées à nous réchauffer !

Vous pensez qu’on ne peut pas être classe et avoir chaud ? Eh bien si, mais il va pas falloir regarder sous le pull avec les 3 couches de débardeurs, t-shirt à manche long et faux col (pour remplacer la chemise froide), ni regarder sous le pantalon à pince entre le collant en laine et les chaussettes de ski (4 fois plus chauffantes de nature et découverte). La classe à la française dehors, la classe des pays froids à l’intérieur 😉.

Bon j’avoue qu’à côté de ces belles chaussettes de ski, j’ai acheté des chaussettes mignonnes thermiques et des collants thermiques avec du cachemire (un beau projet sur la production durable de cachemire est à lire ici).

Coté vêtements, j’avais assez de pulls, d’écharpes, de bandeaux, bonnets, bérets, etc.

Petit aperçu de ma valise (on doit être à la moitié…)

Ensuite, il était pour moi important de continuer d’utiliser mes produits zéro déchet préférés là bas. Alors j’ai donc fait le plein dans mes boutiques préférés de produits bio et zéro déchets (daybyday et avril). Je vous montre juste après. J’ai diminuer mes produits non bio et zéro déchets depuis 2 ans, mais il me reste encore quelques produits que j’ai depuis longtemps, et que j’utiliserai jusqu’à épuisement 🤣

Voici mes produits hygiène :

  • brosse à dents avec recharges (clique ici si tu veux en savoir plus)
  • dentifrice solide (clique ici)
  • savon à la figue que j’utilise pour les mains (clique ici)
  • savon lait d’ânesse pour le corps (clique ici)
  • shampoing solide (clique ici)
  • lingette démaquillante (avec seulement de l’eau)

Mes produits visage :

Mes produits pas bio, ni zéro déchets :

Je ne retrouve pas les références étant donné que ce sont des vieux produits.

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, je vous félicite ! Et je vous dis à bientôt pour un retour sur mon début d’expérience dans mon nouveau quotidien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :